• Catégories

Un harem ? Non ! Un Top 8, oui !

N’empêche, le mec qui a inventé le concept de « l’anime harem » a rendu un fier service à bon nombre de blogueurs. Voilà une possibilité d’écrire un article vite fait, sans prise de tête et qui, mine de rien, permet d’apprendre pas mal de choses sur la personnalité de l’auteur.

Alors certes, c’est pas original des masses mais bon…c’est pas comme si je cherchais la reconnaissance de mes semblables hein !

Par contre, je réfute l’appellation « harem ». D’une part parce que je suis pas tellement excité par la 2D. Et ensuite parce que c’est dégradant pour les femmes. Et vous savez à quel point je suis respectueux de nos amies à 2 pattes…

 

 

Eri Sawachika (School Rumble) : c’est peut être le personnage le moins intéressant de ce top car il s’agit d’une tsundere finalement assez classique. Elle est quand même profondément drôle et assez douée pour les coups de pute. Disons qu’elle représente toutes les filles de cette série déjantée et géniale qu’est School Rumble.

Gally (Gunnm) : si il ne fallait en retenir qu’une, ce serait ce cher cyborg. C’est certainement la machine à tuer la plus sympathique qui existe. Son évolution graphique (qui suit l’évolution de son âge mental) au cours des 9 tomes est du jamais vu ! Et comme Gunnm est le premier manga que j’ai lu, il y a une part de nostalgie qui vient s’ajouter.

Asuka Soryu Langley (Evangelion) : Une petite peste arrogante qui a vécu un truc assez chelou dans son enfance et qui depuis traite tout le monde comme des merdes.  Un esprit déjà bien tourmenté à la base qui réussie l’exploit  d’empirer au fil des épisodes…j’aime !

Faye Valentine (Cowboy Bebop) : Une femme fatale, un vraie, comme l’animation japonaise n’en fait pas assez. L’épisode dédié à son passé la rends très touchante et explique sa propension à vivre le moment présent, sans gêne ni considération pour les autres. Elle est vraiment classe alors que n’importe quelle autre femme serait ridicule dans une tenue pareille.

Rally Vincent (Gunsmith Cats) : Une fille qui aime les flingues et les voitures de sport : que demander de plus ? Et sa présence dans ce harem permet de respecter certains quotas…

Yukari Takeba (Persona 3) : certes, je ne fantasme pas sur les personnages en 2D. Mais je dois avouer que la voix anglaise super sexy de Yuka-tan me rends toute chose. Je crois même que j’ai eu une demi-molle…hum…À noter que Yukari bénéficie de 3 designs différents : celui de la jaquette du jeu, des vidéos et du jeu en lui même. C’est ce dernier qui est le plus réussi et de loin…

Yukino Miyazawa (Kare Kano) : LA fille parfaite. Mignonne, drôle, intelligente, amoureuse…Si Kare Kano est un de mes animes préférés, c’est en grande partie grâce à elle. Seul point négatif : elle est déjà casée. Quoiqu’elle forme un si joli petit couple avec Arima… allez reprenez tous avec moi : « Ou Ou Ou…Ou Ou Ou…Ou Ou Ou…SaA ! »

Suzumiya Haruhi (Suzumiya Haruhi no Yuutsu) :  une personnalité assez unique dans l’animation japonaise. Caractérielle mais pas chiante (enfin pas dans la 1ère saison), égoïste mais fidèle en amitié…bref, she’s juste oblivious. Son énergie débordante et sa fraicheur forme un duo parfait avec le cynisme de Kyon.

 

Il parait qu’on ne peut pas se psychanalyser soi-même, je vous laisse donc cette tâche ingrate. J’ai quand même l’impression que j’ai un petit faible pour les personnages à fort caractère…de toute façon, personne n’aime les filles sans émotion non ?

Tenma vs Tenma

 

Avant d’entamer ce 3ème match, faisons un petit point sur le précédent. On peut déjà noter une large augmentation de la participation puisque 15 votants se sont exprimés (contre 9 lors du match Suzumiya vs Suzumiya). On doit en grande partie cette hausse au référencement de ce blog sur Aggregator Sama. Si je suis un jour accepté sur Blogchan et Nanami, le nombre de votants continuera-t-il d’augmenter ? En tout cas, c’est très motivant pour moi que des visiteurs prennent le temps de répondre à un sondage de ce genre, d’autant qu’au vu des commentaires, beaucoup ne votent pas au hasard.

A l’arrivée, c’est donc Shishio qui remporte l’adhésion au cours d’un match relativement serré. Je ne suis pas trop surpris, Shishio est un perso très charismatique et son chara design ne laisse pas indifférent. Puis de toute façon, tout le monde préfère les mauvais garçons : le perso emblématique de Star Wars est Dark Vador, pas Luke.

Passons maintenant au nouveau match qui oppose également des caractères aux antipodes. Des personnages représentant parfaitement 2 animes qui n’ont que peu de points communs : une comédie romantique et un thriller sombre.

Tenma Tsukamoto

vs

Tenma Kenzô

 

 

Même si 6 ans ont passé, je considère toujours que School Rumble est un des animes les plus drôle que j’ai pu voir. Certes, le scénario est hyper classique : on retrouve comme dans beaucoup de comédies de ce genre un triangle amoureux (voir plusieurs) qui provoque des quiproquos à gogo. Mais le manque d’originalité est largement compensé par de nombreuses scènes hilarantes. Ajoutez à cela une pléthore de personnages ayant tous un caractère (et donc un pouvoir comique) différent, et vous obtenez une série vraiment incontournable.

Et si cet anime a autant de succès, c’est notamment grâce à Tenma-chan. Absolument rien chez cette fille n’est normal. Ses petites couettes bougent toutes seules au gré de son humeur. Elle est bien plus petite et plus immature que sa petite sœur. Elle tombe amoureuse du type le plus inexpressif et le plus inintéressant de la terre. Et bien sûr elle est totalement incapable d’interpréter correctement les sentiments des autres, notamment celui de ce grand dadais d’Harima. Du coup, elle est celle qui déclenche la machine à rire School Rumble sans pour autant monopoliser l’attention (puisque de nombreux arcs ne sont pas centrés  sur elle)

Qualités :

  • Quand elle se tait, elle est vraiment craquante.
  • – Elle est rassurante pour tous les gars qui ont un charisme d’huître et qui pensent ne jamais pécho qui que ce soit.

Défauts :

  • – Chez les Tsukamoto, la star c’est sa sœur.
  • – Ok elle est naïve, drôle, charmante…mais honnêtement qu’est ce qu’elle est conne.

 

____________________________________________________________

Monster est un anime ayant eu l’honneur d’une diffusion française sur Canal+. Pour une case horaire (18H00 de mémoire) habituellement réservée aux ados, Monster détonnait : un seinen oppressant nous contant une chasse à l’homme angoissante, le tout enrobé de pas mal de psychologie. Un thriller extrêmement réussi qui, encore aujourd’hui, est une référence dans ce domaine. Fait rare, l’action ne se déroule pas au Japon mais en Allemagne et en République Tchèque. Au passage, si un lecteur plus cultivé que moi peut m’indiquer quel autre anime se déroule intégralement dans ces pays, je suis preneur car personnellement je n’en vois pas. Malgré cette originalité et d’excellents personnages secondaires, j’ai trouvé le rythme beaucoup trop lent, certains des 74 épisodes ne faisant pas du tout avancer l’histoire.

Le docteur Tenma, héros involontaire de l’intrigue est le fil conducteur de l’anime. Avec lui, on voyage à travers l’Allemagne à la poursuite de cette pourriture de Johann. Même si la série ne m’a pas laissé de souvenirs impérissables, j’avoue que j’ai bien apprécié ce personnage. Sa déchéance tant physique que psychologique est lente et progressive. Il est usé par tout ce qu’il a à subir et les effets sont visibles : on est loin de ces héros qui vivent ce genre de drame tout en restant bien frais et propre sur eux.

Qualités :

  • – Il a un QI au moins 2 fois supérieur à sa concurrente.
  • – Que ce soit dit une bonne fois pour toute : un mec mal rasé est le symbole de la virilité !

Défauts :

  • – après le Dr Ross, le Dr Who et le Dr House, j’aimerais bien voir un maçon héros d’une histoire à succès.
  • – putain, pourquoi tu l’a pas laissé crever HEIN ?

Je rappelle que pour vous exprimer, il suffit de voter grâce au petit sondage en haut à droite. Ne rigolez pas, j’en connais un qui ne l’avais pas vu (non, je ne balancerais pas son nom)

A vous maintenant !