Afterschool Charisma et Front Mission : petites déceptions.

Spoiler : aucun

La plupart du temps, la lecture d’un premier tome permet de se faire une assez bonne idée du contenu d’une œuvre. Dès les premières planches, j’ai tout de suite su que Gunnm, Kenshin ou GTO me plairaient. À l’inverse, la médiocrité de certains titres, pour ne pas dire leur nullité absolue, ne laisse aucun doute dès les premiers coups d’œil.

Mais certaines œuvres aiment vous jouer des tours. Il y a bien sûr celles qui commencent de façon très moyenne et qui s’améliorent continuellement, surprenant ainsi un lecteur qui ne s’attendait pas à cette hausse de qualité. Je ne parlerais pas de ceux-là, étant trop impatient (et trop fauché) pour continuer à lire une œuvre qui ne me plait pas. Non je vais plutôt évoquer les pétards mouillés, ceux qui auraient pu être géniaux, précurseurs, cultes et puis finalement pas tellement non…

Afterschool Charisma

L’idée de base est excellente, jugez plutôt : St Kleio est une académie qui élève (dans tous les sens du terme) des clones de personnages célèbres. Mais un jour, le clone de JFK se fait assassiner dans les mêmes circonstances que son original. Le destin des clones est-il immuable ?

Le scénario est pas mal du tout, alternant phases de school-life et moments plus angoissants. Le charadesign est également très bon, même si les clones ressemblent à tout sauf à leur modèle ce qui scientifiquement me semble un peu zarb. À la fin du premier volume, on sent venir un truc assez prometteur : des questionnements existentiels, de la violence, de la tranche de vie, Marie Curie à poil etc… Malheureusement, ce manga peine à trouver son rythme, même après 6 tomes.

Ce n’est pas mauvais bien sûr. C’est juste qu’à la fin de la lecture, si on se pose la question « qu’est ce que j’ai vu d’intéressant dans ce tome », on a du mal à trouver la réponse. À l’instar de l’anime Bamboo Blade, ce manga est un spécialiste des cliffhangers foireux. Un suspens de dingue clôture la dernière scène, on a hâte d’avoir le prochain tome et finalement, le soufflé retombe aussi vite qu’il est monté. Et ça fait ça à chaque tome ! Et comme un con, je continue d’y croire, je vais acheter le 7ème en espérant que l’histoire décolle enfin. C’est un peu comme une éjaculation précoce : à chaque coup, on se dit « Ah cette fois c’est bon je le sens bien », et plouf, c’est fini avant même d’avoir commencé.

Hitler, sans moustache et sans charisme.

Front Mission : Dog Life & Dog Style

En ce début d’année 2012, toute la blogosphère parle du petit dernier de Ki-oon, un manga adulte avec une histoire profonde et un dessin soigné. Sorte de « manga militaire anti-militariste », Front Mission narre le destin tragique d’un journaliste qui se trouve coincé sur une petite île du pacifique où éclate un conflit entre deux superpuissances. Il se retrouve confronté à toutes les horreurs de la guerre : la violence, la peur et le désespoir.

Il s’agit d’une critique sans concession de l’injustice de la guerre qui touche indistinctement militaires et civils. Les médias en prennent également pour leurs grades, le conflit étant ramené à un simple évènement dont on parle tant que ça intéresse le public, guère différent d’un match de baseball ou d’un mariage princier. Un public lui aussi visé, tantôt indifférent tantôt voyeur, qui trouve la guerre cool tant qu’elle se déroule loin de chez lui.
Bref, Front Mission est un manga irréprochable d’un point de vue graphique et doté d’un scénario intelligent et non manichéen.

Enfin ça c’est le premier tome hein. Parce qu’après, c’est juste un manga d’action, militariste à fond et ultra binaire (OCU = gentils, USN = méchants). Le fait qu’on ne suive qu’un seul camp appuie bien cette idée. Tenez, c’est exactement comme la saga Rambo. Le premier film est une critique acerbe du sort réservé aux vétérans du Viêtnam. Un véritable chef d’œuvre, oppressant, doté d’une vraie réflexion sur le sort de ces machines à tuer, renvoyées à la vie civile sans aucun débouché (le dernier dialogue entre Rambo et le Colonel est tout bonnement génial). Et à partir de Rambo II, on a juste Stallone qui tue plein de méchants communistes.

Et ben là c’est pareil : dès le tome 2, on a le droit à un super soldat super musclé qui sauve une fille super jolie de soldats ennemis super méchants. Le 4ème tome récemment sorti est certes nettement moins manichéen, mais l’histoire reste très peu intéressante. Bon le dessin est toujours nickel, je vais acheter le tome 5 mais si le niveau reste le même, je ferais l’impasse sur le 6. Dommage, ça partait tellement bien…

Regard déterminé, mâchoire carrée, bienvenue dans l’armée où vous allez tous crever.

Et vous, est ce que vous connaissez des mangas, toujours suffisamment bons pour que vous continuiez à les acheter mais qui laissait espérer nettement mieux à la lecture du premier tome ?

Publicités

8 Réponses

  1. Comme par hasard : deux manga Ki-oon. Deux manga que j’ai acheté. Deux manga que j’ai revendu au bout de quelques tomes.

  2. Dommage pour Afterscool Charisma, le titre m’intéresse mais j’attendais quelques tomes avant de me lancer. Ton avis m’a refroidi… La série est en cours ou a une fin?

  3. J’avais lu il y a quelques temps le premier tome d’Afterschool Charisma et ça m’avait plutôt emballé. J’avais préféré néanmoins attendre quelques retours sur les tomes suivants qui semblaient, disons, manquer d’affirmation. Tu confirmes bien l’impression que j’ai recueillie.

  4. Pour ce qui est de Front Mission, le comportement de la fille est expliqué dans le tome 3…
    Après si on aime pas les mangas de guerre et surtout les récits qui s’attardent sur les dommages collatéraux que peut entraîner un conflit armé, il ne faut pas lire cette série.

    Pour Afterschool Charisma, il est vrai que la série avance assez lentement et on peut tout à fait ne pas accrocher au sujet, toutefois chaque tome amène plus de mystère autour de l’école, des clones, de leur réelle fonction ou encore des traitres de la première génération etc. !

  5. J’étais plutôt tentée par Front Mission, mais finalement ça n’a pas l’air si bon que ça. Enfin je crois tout de même que je vais jeter un oeil sur le 1er tome

    Et pour répondre à la question qui conclue l’article. Oui, il y en a un : Suicide Island. Je trouve que l’idée de départ est très intéressante, mais à la fin du premier tome j’étais plutôt déçue, j’ai tout de même acheté la suite. Mais je n’arrive pas à me décider entre continuer ou laisser tomber

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s