Tsundere, ennemie du réalisme ?

 

Attention ! Ce qui suit dévoile des moments clés de l’intrigue. (Mais comme il s’agit d’animes n’ayant aucun intérêt, vous devriez  me remercier de tout vous dévoiler et de vous épargner ainsi leurs visionnages)

 

Afin de lever toute ambiguïté, je le dis immédiatement : je n’ai absolument rien contre les tsundere ! Asuka a longtemps été mon personnage favori toute série confondue et j’ai une affection particulière pour les Nadia, Yukino et consorts. Mais depuis peu, j’ai l’impression que la présence d’une tsundere dans un anime implique automatiquement des relations entre les personnages totalement irréalistes.

Pour que tout le monde y voit plus clair, prenons un exemple précis : Toradora.

Sans critiquer la série (que j’ai détesté mais là n’est pas le sujet), je trouve absurde qu’une loli puisse martyriser le héros qui doit bien faire 3 têtes de plus qu’elle. Pourquoi ne réagit t-il pas ? Pourquoi s’écrase t-il lamentablement devant Taïga ? (c’est le nom du petit monstre en question). Aucun élément de réponse n’est donné.

Mais il ne s’agit que d’un exemple parmi d’autres : combien d’anime nous montre une tsundere haute comme 3 pommes persécuter un héros totalement soumis qui ne se rebelle jamais ?

Attention, ce n’est pas le fait qu’une fille ait le dessus sur un garçon qui me dérange. Juste le fait que rien n’explique cette supériorité.

Un contre exemple célèbre est la relation Asuka/Shinji dans Evangelion. Asuka traite Shinji comme une merde mais cela n’a rien d’illogique : Asuka domine physiquement Shinji . Elle est plus grande que lui, sait se battre, quand à se pauvre Shinji il est taillé comme une crevette. Si ce dernier se rebellait, cela finirait certainement mal pour lui. Asuka a donc les moyens d’affirmer sa domination, ce qui n’est pas souvent le cas dans les animes impliquant ce genre de relations.

Je croyais avoir déjà tout vu lorsque j’ai visionné cet après midi Oreimo. Au début que du classique : la petite sœur gifle 2 fois et donne un coup de latte à son grand frère sans que celui-ci, bien évidemment, ne daigne répondre. Au delà des simples coups, on peut d’ailleurs dire qu’elle le traite véritablement comme une merde (du moins jusqu’au 3ème épisode)

Mais dans l’épisode 3, un évènement particulier a attiré mon attention. Pour défendre sa petite sœur, le héros menace physiquement (en le prenant par le col)  et oralement (en gros, il lui dit qu’il va le frapper) le père. Et ce dernier ne fait comme si rien ne s’était passé…avant de lui en coller une lorsque son fils dira aimer les eroge (apparemment c’est bien plus grave que menacer son paternel)

Donc pour résumer, le grand frère s’écrase devant la petite sœur mais se rebelle contre le père qui ne manque pourtant pas d’autorité…si vous trouvez la moindre parcelle de logique là-dedans, faites moi signe.

Mais ce que je trouve le plus incroyable, c’est que ce genre de situations absurdes ne semble déranger personne. Comme si il était naturel que les héros de ce genre de série se conduisent comme des loques. A cette indifférence, je vois 4 explications possibles :

– la lassitude. Les otakus ont vu ce genre de relations se répéter tellement de fois dans tellement d’animes différents qu’ils finissent par considérer cela comme normal. Lorsqu’on leur fait la remarque, ils répondent généralement « bawé, c’est toujours comme ça, qu’est ce qui est étonnant ? »

–  Le manque total d’analyse. Cela frappe généralement les otakus visionnant les animes à la pelle, en si grosse quantité qu’ils finissent par ne plus du tout faire attention à ce qu’ils ont sous les yeux.  Leur phrase clé :  « tu sais, quand je regarde ce genre d’anime, je laisse mon cerveau au vestiaire »

– le masochisme. Les otakus seraient des larves rêvant de se faire martyriser par une fille… « mais elle est cool tu trouves pas ! »

– dernière possibilité : je suis le seul à trouver ça dérangeant car je me focalise sur un détail insignifiant de l’histoire. On me traite alors souvent de « gros troll » ou de « vieux con »…ou les deux.

Pour finir, j’anticipe déjà ceux qui diront qu’il est illusoire d’attendre des intéractions réalistes dans un anime car il ne s’agit finalement que d’une fiction et pas d’un documentaire. Je répondrais alors que voir du nawak dans un anime de SF est normal. Mais dans ce qu’on nomme le « slice of life » voir des personnages se comporter de façon naturelle me semble être un minimum pour accrocher à l’histoire.

Publicités

14 Réponses

  1. J’aurais presque envie de voter 4. En fait je trouve un peu (beaucoup) exagérée cette tendance à croire que ce sont les plus grands et les plus âgés qui dominent.

    Tout est question de caractère. Les héros que tu cites ne lèveront jamais la main sur une fille mais ça les empêches pas de se plaindre d’être sans cesse harcelé malgré eux. T’imagines un peu l’effet auprès du public d’une série où un gars réplique à une gifle par un coup de poing entre les deux yeux de la demoiselle ? o_O

    Je pense pas que Shinji soit en position de faiblesse devant Asuka en raison de sa taille mais surtout à cause de ses déboires psychologiques.

    Et pis bon, si les comédies doivent être réalistes maintenant…

  2. Et surtout tout le principe d’Oreimo repose sur les 1ère secondes du 1er episode, où le grand frere reve d’une parfaite petite soeur…donc cela définit déjà le personnage et ses « futures » actions/réactions.

  3. « Donc pour résumer, le grand frère s’écrase devant la petite sœur mais se rebelle contre le père qui ne manque pourtant pas d’autorité…si vous trouvez la moindre parcelle de logique là-dedans, faites moi signe. »
    Ben le pater il est pas dere c’est tout ! :p

  4. Sirius : ben je suis désolé, mais j’ai jamais vu une petite sœur frapper son grand frère sans que celui-ci ne riposte. Et si on ne veut pas d’un mec qui frappe une fille, c’est simple : que la fille ne frappe pas non plus.

    Et sans forcement que la comédie soit réaliste, est ce trop demander d’avoir des persos masculins ayant un minimum de caractère face à la tsundere ? Est on obligé de se coltiner ces tâches ?

  5. Je pense surtout que répliquer à la violence par la violence n’est pas une bonne solution

    Plus sérieusement, comme le dit Sirius, je vois très mal quelqu’un approuver qu’on réponde à une baffe par une autre, même si le personnage est traité comme une merde. Parfois c’est même cette absence de réponse violente qui fait que le héros est bien plus fort et peut répondre par des mots. Dans certains animes, il ne répond pas parce qu’il a peur de la furie en face de lui, qu’elle soit plus petite ou pas.

    Tu t’es déjà fait frapper par une fille? Visiblement pas, parce que je peux te dire qu’elles savent faire mal quand elles veulent.

  6. J’aurais tendance à aussi considérer la réponse 4 pour les mêmes raisons que Sirius. Ce n’est pas parce qu’on est plus grand et plus baraqué physiquement qu’on se laisse moins influencer psychologiquement (Lina Inverse n’est pas morte o/).

    Par contre j’ai une question : pourquoi y a t-il des tsundere dans les animes? Pourquoi y a t-il depuis quelques années ce genre de fille à caractère totalement extrême et bizarre à la pelle dans les productions, alors que je ne trouve pas vraiment d’équivalent masculin?

  7. Axel : ma petite cousine m’avait frappé une fois, 10 ans après je pense qu’elle se souvient encore de ma riposte 😉

    Tata : il y en a toujours eu, mais c’est vrai que depuis quelques années le nombre de loli-tsundere-sans saveur est en grosse augmentation.
    Mais la remarque sur le manque d’équivalent masculin est très intéressante. C’est peut être lié au public visé, je sais pas…

  8. Parce que les possessions et menaces psychologiques sont beaucoup plus efficace que les menaces physiques! Et que répondre à la violence par la violence n’est pas une bonne technique! Après il y a un bon nombre de perso masculin lamentable et c’est sur que c’est relou, mais c surement histoire qu’en comparaison on trouve la fille en face douée alors que c’est qu’une illusion, une loque plus douée qu’une autre loque reste une loque.

    Sinon la réponse 2 est assez bonne aussi, perso j’ai arrêter de laisser mon cerveau au vestiaire et du coup je regarde 3x moins d’animé!

  9. Je dirais que le but d’un anime (slice of life ou pas) est de réunir le maximum de public devant sa diffusion. Une tsundere qui torture une grande perche a du succès, sans oublier que ce type d’anime ne coûte pas trop cher à produire.

    Sur le même principe, tu trouveras beaucoup de shôjo avec la cruche de service et son prince charmant (c’est teeeeeeellement réaliste qu’un garçon ne profite pas d’une fille stupide XD), plein de yaoi où le héros baraqué/charismatique/tombeur du lycée/rayer la mention inutile fond pour le petit niais insignifiant, des tonnes de shônen où le héros est tellement bête qu’on se demande comment ses potes (normaux en général) ont encore le courage de le suivre…

    C’est le cliché qui fait vendre, c’est donc le cliché qu’on nous sert. La réalité rencontre souvent un succès commercial moindre, même si ce n’est pas toujours le cas heureusement.

  10. > Répondre à la violence par la violence n’est pas une bonne technique !

    Tout dépend ce que l’on entend par « bon ».
    Parce qu’en termes d’efficacité brute déconnectée de tout critère éthique, la violence est à la fois le déclencheur et la résolution de tous les problèmes.

    S’agissant des tsundere, inutile d’aller chercher midi à quatorze heures, le fantasme ne consiste pas à se faire taper dessus, mais à en venir progressivement à ce que la tsundere admette sa faiblesse, ce qui conduira à un renversement graduel de la domination. Ca n’a aucun autre but ou intérêt que de générer des fanfics huileuses dans la tête des otakus, processus qui en soi est devenu la raison d’être de 90% de l’animation japonaise. Généralement dans les doujins, les tsundere sont la proie de viols en série, commis pour leur « fermer le clapet ». C’est ça, la racine de l’attirance pour les stéréotypes grossiers que sont les tsundere : vouloir dominer physiquement et/ou psychologiquement celle qui croyait dominer tantôt. Les quelques masochistes du lot sont des marginaux insignifiants qui ne font pas les ventes de DVDs.

    Mais, encore une fois, les personnages de ‘Evangelion’ sont bien trop sophistiqués pour rentrer dans ce type de cases balisées. Asuka n’est pas une vraie tsundere, d’une parce que plus les épisodes défilent plus elle devient agressive, nonobstant donc la progression habituelle, de deux parce que son comportement est non seulement justifiable mais aussi non-discriminant : elle ne se conduit pas de la sorte uniquement avec Shinji, mais également avec ses amis, avec Rei et dans une moindre mesure avec Misato. C’est un véritable personnage, pas un « élément d’attraction », et que l’industrie ait construit sa mythologie de la tsundere autour de cet exemple illustre bien sa médiocrité post-2000.

  11. « La cohérence mutile, l’incohérence régenere! »

  12. Je veux casser l’ambiance, mais ce serait pas aussi une question d’impact comique ?

    Pour le coup de poing du père, c’est surtout que la série ne parle pas des relations père-fils, qu’il se fasse frapper à ce moment là aurait pu être plus « réaliste » mais ça n’aurait servit à rien. D’après ce que j’ai vu de la série, c’est surtout que le papa est l’archétype du vieux con étroit d’esprit. Le truc qui ne passe pas, c’est surtout que ce soit un eroge lolicon dont il soit question. Du coup, que ça passe devant l’affrontement père-fils, thème presque inépuisable, là, oui, c’est choquant. Mais c’est pas tellement une question de réalisme mais de pertinence.

    En fait, la vraie question serait de savoir ce qu’on veut dire par réalisme et surtout, est-ce que c’est vraiment nécessaire. Rainbow, c’était réaliste, mais que c’était chiant.

    Au passage, il ne faut pas confondre réalisme et cohérence. Legend of the Galactic Heroes est cohérent, mais certainement pas réaliste (puisque c’est de la SF, par définition, ça ne peut pas être réaliste). Et, généralement, plus y’a de détails, plus y’a des moyens de rendre le tout incohérent. C’est presque mathématique : plus on marche, plus on a de chances de tomber.

    C’est kewl de tout remettre sur le dos du merdisme post-2000, et c’est d’ailleurs tellement la purée dans l’esprit de pas mal de monde que des séries comme K-on! ou Oreimo soient qualifiées de « slice of life ». Et ces fameux « slice fo life » sont décriés en même temps que des tas gens réclament du réalisme. Y’a un sérieux problème, puisque slice of life est l’anglicisme de la tranche de vie naturaliste, soit du réalisme qui se veut une valeur scientifique. Une tranche de ve en animation, ce serait plus NHK ni Yokoso. Alors, est-ce que c’est vraiment une question de réalisme ? Si c’était le cas, pourquoi les animes qu’on retient le plus sont des TTGL, FLCL, Evangelion, Legend of the Galactic Heroes ou Gundam ? Aucune de ces séries ne sont réalistes (même pas Gundam qui se fait appeler real robot par opposition au super robot).

    Le réalisme, c’est toute une démarche.
    Voilà, c’était ma prise de tête du moment. ‘_’

  13. Moi aussi la violence plutôt gratuite des filles tsunderes a tendance à m’agacer, j’avais arrété de regarder Occult Academy a cause de ça d’ailleurs.
    Pour les tsundere masculins, je commence à me demander s’ils ne sont pas un peu plus variés, même si on retrouve souvent les mêmes archétypes, comme les 2 classiques des shojos: le type « ah je pensait qu’il était froid et insupportable mais en fait il a bon coeur car il a aidé cette grand-mère dans le bus » et le type « conflit intérieur car il trouve le côté maladroit de cette fille attachant et mignon – donc il la traite d’idiote pour pas qu’elle s’en rende compte ».
    Je suppose dans premier cas le plaisir consiste à découvrir le côté plus « soft » du personnage et dans le second dans cette situation de méprise, le lecteur se réjouis de savoir quelquechose que le personnage féminin ne sait pas.
    Au premier abord le concept de 2 facettes peut sembler intéressant, mais quand on voit 10 fois le même type de personnage, ça devient lassant, ça perds de la force que ça aurait pu avoir. Peut-être que traité différemment il peut y avoir un potentiel.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s